• Íslenska
  • English
  • Svenska
  • Deutsch
  • Dansk
  • Français
Eiríkur Örn Norðdahl
Photo: Erik Brunulf

Eiríkur Örn Norðdahl

Eiríkur Örn Norddahl est né à Reykjavik en 1978 et a grandi à Isafjordur. Il commence à écrire vers 2000, mais la nécessité l’amène à faire d’autres choses pour gagner sa vie. Il vit à Berlin puis dans plusieurs pays d’Europe du Nord, notamment en Finlande, et dernièrement au Viêtnam. En 2004 il fonde le collectif poétique d’avant-garde Nyhil, en Islande. Il est également traducteur (Allen Ginsberg, Jo Nesbo…). En 2009 il a reçu le Prix des traducteurs islandais pour sa traduction du roman de Jonathan Lethem, Les Orphelins de Brooklyn. Son roman Illska a obtenu le prix de la littérature islandaise et le prix des libraires en 2012.
"Eiríkur Örn Norddahl n'assène rien, il orchestre, il donne du sens à un chaos magnifique. En cela, son livre n'a sans doute d'autre équivalent dans le paysage romanesque que Les Détectives sauvages de Roberto Bolaño, livre essentiel. Naissance d'un très, très grand écrivain."
Olivier Mony // LIVRES HEBDO
Événement dans l’histoire mondiale : Agnes et Omar se rencontrent par un dimanche matin glacial dans la queue des taxis au centre-ville de Reykjavik. Agnes rencontre aussi Arnor, un néonazi cultivé, pour sa thèse sur l’extrême droite contemporaine. Trois ans, un enfant et une crise de jalousie plus tard, Omar brûle entièrement leur maison et quitte le pays. L’histoire commence en réalité bien avant, au cours de l’été 1941, quand les Einsatzgruppen, aidés par la population locale, massacrent tous les Juifs de la petite ville lituanienne de Jurbarkas. Deux arrière-grands-pères d’Agnes sont pris dans la tourmente – l’un d’eux tue l’autre – et, trois générations plus tard, Agnes est obsédée par le sujet.

Illska parle de l’Holocauste et d’amour, d’Islande et de Lituanie, d’Agnes qui se perd en elle-même, d’Agnes qui ne sait pas qui est le père de son enfant, d’Agnes qui aime Omar qui aime Agnes qui aime Arnor.

Dans un jeu vertigineux, Norđdahl interroge le fascisme et ses avatars contemporains avec une étonnante maîtrise de la narration. Illska est un livre surprenant et immense écrit par un homme jeune, mais appelé à devenir un grand, sans doute un très grand écrivain.

Bibliothèque nordique
Titre original : Illska
Traduit de l’islandais par Eric Boury
608 pages / 24 euros
ISBN : 979-10-226-0165-8
En librairie le 20 août 2015

Prix de la littérature islandaise 2012
Prix des libraires islandais 2012
Nominé pour le Nordic Council Literature Prize 2014